Sin’Art marque ses 20 ans d’existence en mettant ses anciennes productions à disposition de tous.

Sin’Art marque ses 20 ans d’existence en mettant ses anciennes productions à disposition de tous.

Pour fêter les 20 ans de Sin’Art, durant toute l’année 2018 et au rythme de 1 ou 2 parutions par mois, nous mettons en ligne les bulletins de l’association qui sont parus entre 1998 et 2001.

Créé en même temps que l’association en 1998, le Bulletin de l’association Sin’Art était, à l’époque, un petit cahier de 4 ou 8 pages que les adhérents recevaient tous les trimestres et dans lesquels ils trouvaient une série d’articles sur des films que nous proposions dans notre catalogue.
Lorsque Sin’Art s’est tournée vers Internet, l’envoi d’une newsletter papier a été abandonné et le Bulletin s’est arrêté.

Vous découvrirez (ou redécouvrirez pour les quelques-uns d’entre vous qui nous suivent depuis des décennies !) des critiques et des interviews consacrées à des œuvres aussi emblématiques de cette époque que Maléficia du cultissime Nîmois Antoine Pellissier, l’écœurant The Bride of Franck d’Escalpo Don Blade ou encore Golzarath, l’œuvre de jeunesse de Thierry “Artus Films” Lopez. Sans oublier des films aux titres aussi évocateurs que Crucifuck signé par un obscur Jess King ou encore les délires allemands d’Olaf Ittenbach, Andreas Schnaas ou Andreas Bethmann.

Le premier numéro est téléchargeable gratuitement à cette adresse :
http://www.sinart.asso.fr/txt-24

Avertissement aux lecteurs du Bulletin de Sin’Art :
Les bulletins sont à lire remis dans leur contexte : ils datent d’une vingtaine d’année et les rédacteurs avaient 20 ans. Depuis, ils ont changé au contact des autres et du milieu professionnel. Même si le fond resterait sensiblement le même, la forme serait aujourd’hui moins intransigeante et plus bienveillante.