Une évolution qui change pas mal de chose

Attention, pour le catalogue, nous avons procédé à changement qui va modifier les habitudes de ceux d’entre nous qui commandent des articles qui ne sont pas en stock, explications…

Le catalogue de VPC Sin’Art existe depuis 1998. Il comporte un nombre d’articles considérable. Certains, ne sont plus disponibles ce qui n’est pas toujours renseigné sur la fiche des articles concernés.

En effet, nous ne sommes pas directement informés par les éditeurs lorsque des articles sont épuisés. Par ailleurs, nous ne disposons pas du temps nécessaire pour nous assurer de la disponibilité de chaque article.

En conséquence, il nous arrive de devoir annuler et rembourser des articles commandés ce qui est contraignant pour les utilisateurs de Sin’Art db et les bénévoles qui doivent réaliser diverses manipulations.

Pour solutionner le problème, nous avons décidé de distinguer les articles en deux catégories : les articles en stock et les articles qui ne le sont pas.

Pour les articles en stock (ou dont l’approvisionnement en cours), rien ne change.

En revanche, les articles qui ne sont pas en stock doivent désormais faire l’objet d’une réservation préalable.

Rassurez-vous, le processus de réservation est simple :
– Sur la fiche de l’article, cliquer sur « Cliquez ici pour réserver cet article »
– Un courriel est automatiquement généré avec toutes les informations pour la réservation ; il suffit, dès lors, de cliquer sur « Envoyer »

Vous recevrez une confirmation de réservation dans les 48 heures par courriel.

Par la suite, lorsque l’article est disponible, vous recevez un courriel contenant les informations nécessaires pour passer votre commande ou nous demander de conserver l’article de côté (jusqu’à ce que d’autres articles réservés soient également disponibles, par exemple).

Cette solution nous semble intéressante. D’une part, parce qu’elle est plus transparente et évite les tracas et les malentendus. D’autre part parce qu’elle devrait également générer plus de contacts et de relation puisqu’elle implique des échanges, même si ce n’est que par courriel. Par la même occasion, ce petit changement nous apprend… la patience 😉

Roulette et Verloren à l’honneur d’un Culture Prohibée spécial cinéma indépendant allemand

Culture Prohibée, émission radio animée par Jérôme Pottier (Les Films de la Gorgone) propose, au sommaire de son émission du 7 mai, les interviews de Julian Schöneich (Roulette A Game of Chance) et de Marco Pultke (Verloren).

Vous trouverez le fichier audio à écouter sur le site de
Culture Prohibée

Pour précision, depuis le 2 juin, Roulette et Verloren sont désormais disponibles un peu partout puisqu’ils bénéficient du réseau de distribution de notre partenaire Artus Films.

NB : Sin’Art se spécialise dans le cinéma indépendant allemand afin de permettre à un public curieux de découvrir ce cinéma riche et foisonnant. Verloren et Roulette sont les deuxième et troisième films allemands que Sin’Art édite en DVD après Dead Past en 2015. Retrouvez la collection Filmriß ici

Liberté, égalité, fraternité et authoring

Réaliser l’authoring d’un DVD est un gros morceau. Penser qu’il est impossible de le faire avec des logiciels libres est une erreur, comme nous venons de le découvrir par hasard avec Roulette et Verloren.

Notre collaborateur Xavier Adam devait réaliser l’authoring des DVD de Roulette et Verloren, les deux nouveaux films de notre collection Filmriß dédiée au cinéma indépendant allemand.

Tout se passait bien jusqu’à ce que nous découvrions que les sous-titres s’affichaient de manière ubuesque, pas du tout selon le timing prévu.

Après des recherches pour comprendre le problème, nous avons choisi de changer de logiciel d’authoring puisque le bug ne venait manifestement pas des sous-titres. C’est ainsi que nous avons opté pour DVDStyler, logiciel sur lequel nous avions déjà un peu d’expérience grâce à Hantik Films.

DVDStyler est une application gratuite conçue par Alex Thüring et permettant la création de DVD de style professionnel. Concrètement, c’est un logiciel qui permet d’assembler les bonus, le film, les sous-titres, les fichiers audio et les menus afin de créer un fichier qui, une fois gravé sur un DVD, pourra être lu sur n’importe quel lecteur.

En plus d’être facile et efficace d’utilisation, la particularité de DVDStyler est d’être entièrement gratuit.

Car DVDStyler est en effet un logiciel libre. Cela signifie que chacun est libre de l’utiliser, mais aussi de le modifier et de le faire évoluer, grâce à la possibilité d’avoir accès à ses sources. Par ailleurs, comme l’utilisateur a un accès total au logiciel, cela lui donne la possibilité de connaître et de comprendre ce que le programme fait réellement sur son ordinateur. Bien sûr, la plupart d’entre nous n’a pas les compétences pour lire un programme informatique mais, grâce à la communauté des utilisateurs, il est peu probable qu’un logiciel libre cache en son sein une fonctionnalité secrète et malveillante.

Pour bien comprendre la portée philosophique du logiciel libre, nous reproduisons ici la définition d’un programme non libre : « Quand les utilisateurs ne contrôlent pas le programme, c’est le programme qui contrôle les utilisateurs. Le développeur contrôle le programme, et par ce biais, contrôle les utilisateurs. Ce programme non libre, ou « privateur », devient donc l’instrument d’un pouvoir injuste. »

Ainsi, utiliser des logiciels propriétaires, c’est, d’une part utiliser des logiciels aux possibilités volontairement restreintes puisqu’elles ne sont pas « améliorables » par la communauté et d’autre part se soumettre au risque d’être espionné et contrôlé par le propriétaire du logiciel.

Pour Sin’Art, utiliser des logiciels libres, c’est aussi une démarche anti-commerciale. Nous vendons nos productions prix coûtant afin de les rendre disponibles au plus grand nombre. Nos fanzines et les DVD que nous concevons le sont bénévolement. Dans ce contexte, il nous paraît cohérent d’utiliser des logiciels libres comme DVDStyler.

Site de DVDStyler : ici

NB : Sin’Art se spécialise dans le cinéma indépendant allemand afin de permettre à un public curieux de découvrir ce cinéma riche et foisonnant. Verloren et Roulette sont les deuxième et troisième films allemands que Sin’Art édite en DVD après Dead Past en 2015. Retrouvez la collection Filmriß ici

Les courts-métrages de René Schweitzer

En parallèle à la collection Filmriss nous permettant de vous faire découvrir le cinéma indépendant allemand, nous vous proposons de découvrir d’autres films du même genre, inédits ou non, grâce à notre partenaire Thrillerallee.com.

Ainsi, régulièrement, nous alimentons Thrillerallee.com avec des articles consacrés à des films proches des oeuvres que nous défendons avec Sin’Art.

Cette semaine, vous pouvez lire notre critique consacrée au réalisateur René Schweitzer qui a signé plusieurs courts-métrages.

La plupart sont, par ailleurs, disponibles sur Youtube et sous-titrés en anglais. Pour vous aider à survivre aux derniers jours de confinement, les liens sont donnés en fin d’article.

cliquez ici pour lire l’article.

NB : L’équipe Sin’Art s’investit dans le cinéma indépendant allemand afin de permettre à un public curieux de découvrir ce cinéma riche et foisonnant. Cliquez ici pour consulter les films disponibles.

Grausam Rouge 6 à mettre en page

Chaque numéro de Grausam Rouge se consacre à un film et reproduit un grand nombre de photos : affiches, photos d’exploitations, etc.

Jusqu’à présent, le texte qui accompagnait les iconographies était court et informatif. La part belle était laissée aux images.

Ça change avec le numéro 6.

Celui-ci sera toujours consacré à un seul et unique film. Cependant, désormais, Grausam Rouge contiendra de nombreux articles afin de pouvoir aborder tous les aspects de l’œuvre présentée.

Cette fois-ci, c’est La Revanche de Freddy qui sera mis sous les projecteurs.

Biographies, analyses et autres critiques agrémenteront les images, toujours aussi nombreuses.

Comme le fanzine est entré en phase de mise en page, la sortie est prévue pour 2020…

***

Sin’Art accompagne la production de fanzines en partageant ses expérience et savoir-faire. Toutes les Couleurs du Bis, Grausam Rouge, Cinétrange et Sueurs Froides bénéficient d’un accompagnement technique (impression, valorisation, distribution), d’une prise en charge financière (dont mise en place de partenariats) et d’une équipe dédiée à la relecture du contenu (orthographe, syntaxe…). Retrouvez nos fanzines ici :

La comtesse Bathory sur www.sueursfroides.fr

Bien que la légende, selon laquelle elle avait pris l’habitude de baigner son corps nu dans le sang de jeunes vierges afin de contrer les ravages du temps, était probablement fausse, la comtesse Báthory est à l’origine d’une liste impressionnante d’oeuvres cinématographiques et littéraires.

Beaucoup ont déjà fait l’objet d’articles sur notre site. Vous les trouverez sur cette page.

NB : La comtesse Bathory est la principale source d’influence du Retour des Damnés, roman de l’Italien Mario Pinzauti édité en français par Sin’Art et disponible en cliquant
ici.

FilmFatal, producteur de Roulette, récompensé au Webfest de Séoul

Alors que Roulette sort en France, FilmFatal producteur du film, s’implique désormais dans la série Freelancers dont la deuxième saison est en cours de production.

Par ailleurs, la première saison vient d’être récompensée par le prix de la meilleure photographie au Webfest de Séoul en Corée du Sud.

Et ce n’est peut être qu’un début car Freelancers est nominé dans deux catégories au Minnosota Webfest.

Pour en savoir un peu plus, voici l’adresse du teaser en allemand de Freelancers, où l’on retrouve Gunnar Titzmann, l’un des personnages principaux de Roulette :

NB : Sin’Art se spécialise dans le cinéma indépendant allemand afin de permettre à un public curieux de découvrir ce cinéma riche et foisonnant. Roulette est le troisième film allemande que Sin’Art édite en DVD avec Dead Past et Verloren. Retrouvez la collection Filmriß ici

Bearkittens – une opération de promotion qui fait mouche

En parallèle à la collection Filmriss nous permettant de vous faire découvrir le cinéma indépendant allemand, nous vous proposons de découvrir d’autres films du même genre, inédits ou non, grâce à notre partenaire Thrillerallee.com.

Ainsi, régulièrement, nous alimentons Thrillerallee.com avec des articles consacrés à des films proches des oeuvres que nous défendons avec Sin’Art.

Cette semaine, vous pouvez lire notre critique consacrée à l’inédit Bearkittens, un projet monté par les étudiantes d’une école d’art dramatique de Hambourg pour promouvoir leurs talents.
cliquez ici pour lire l’article.

NB : L’équipe Sin’Art s’investit dans le cinéma indépendant allemand afin de permettre à un public curieux de découvrir ce cinéma riche et foisonnant. Cliquez ici pour consulter les films disponibles.

Sueurs Froides a 25 ans

En octobre 1994 sortait le premier numéro de Sueurs Froides…

La couverture affichait un sommaire éclectique ; Frankenstein : de Shelley à Whale, Orange Mécanique, Chair pour Frankenstein & Du Sang pour Dracula, Dario Argento, Jörg Buttgereit…

Après ce premier numéro, nous avons sorti une dizaine de numéro en format papier, deux dizaines en PDF, alimenté un site.

Mais pas seulement car, si Sin’Art existe, c’est aussi pour beaucoup grâce à Sueurs Froides. En effet, en 1998, l’objectif premier de la création de l’association était d’offrir une base légale au fanzine.

Sin’Art s’est développée de son côté, et est devenue une boutique de VPC dédiée au cinéma de genre, mais aussi un éditeur de fanzines et de films en DVD.

Nous aurions aimé fêter cet anniversaire en mettant dans vos mains un Sueurs Froides numéro 37, malheureusement nous n’y arriverons pas. Il nous reste encore pas mal de travail pour boucler ce numéro tel que nous le désirons.

En attendant, n’hésitez pas à consulter les anciens numéros, tous disponibles librement sur cette page dédiée : http://www.sueursfroides.fr/anciensnumeros/

NB : Sin’Art accompagne la production de fanzines en partageant ses expériences et savoir-faire. Toutes Les Couleurs du Bis, Grausam Rouge, Cinétrange et Sueurs Froides bénéficient d’un accompagnement technique (impression, valorisation, distribution), d’une prise en charge financière (dont la mise en place de partenariats) et d’une équipe dédiée à la relecture du contenu (orthographe, syntaxe…). Retrouvez nos fanzines ici :