Test Blu-ray Draguse ou le manoir – Le Chat qui fume

Le Chat qui fume livre un emballage de grande qualité avec une restauration de toute beauté : image et son se révèlent irréprochables.

Les bonus, de leur côté, sont instructifs, en particulier les interviews sans langue de bois et souvent drôles de Monica Swinn et Erika Cool qui retranscrivent l’atmosphère détendue et bon enfant du basculement, opéré au mitan des seventies, entre érotisme et porno.

Image

Son

Bonus

Intérêt final

Les +

  • Une très belle édition avec une version intégrale rare à l’image impeccable, des bonus pertinents et souvent amusants, sans doute plus intéressants que le film lui-même.

Les –

  • Un film assez mineur et dispensable, à réserver aux plus curieux.

Frédéric Pizzoferrato

Lire la critique du film sur le site de Sueurs Froides :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Indiquez le résultat pour valider votre commentaire 7 + 1 =